Un souvenir de Maurice de Paul-Loup Sulitzer

25092014

Bonjour à tous,

Lecteur fidèle ou simple visiteur de passage,

Je vous adresse ces quelques lignes d’un petit paradis qui s’appelle l’Île Maurice. J’entends déjà certains mauvais esprits crier à l’évasion fiscale, et je vous rassure, je n’ai fui ni mon pays, ni le fisc. Après bien des déboires, je reprends tout simplement goût à la vie, aux joies simples de l’existence et au travail. 

Si je profite de la quiétude de Maurice, cet éden préservé situé aux portes de l’Afrique, du Moyen Orient et de l’Asie, je suis ici pour travailler. Je ne rentrerai pas dans les détails car les affaires ont parfois besoin de la quiétude nécessaire, comme lorsque je travaille sur un livre.

Je vous dis à bientôt car la vie n’est qu’un perpétuel recommencement et qu’il me reste encore des choses à accomplir, en littérature ou dans les affaires.

Je sais pouvoir compter sur le soutien du public, de ma famille et d’amis fidèles.

J’ai publié « Monstre Sacré » mon dernier livre à ce jour en mai 2013, et d’autres livres suivront très certainement. Pour l’instant, je me relance dans les affaires, et ce n’est qu’un début. Je profite de mon séjour à Maurice pour me ressourcer et « sentir » le monde. J’écris d’ailleurs une chronique mensuelle dans « Jour de France » qu’a relancé avec succès mon ami Robert Lafont, un des derniers patron de presse indépendant.

Je vous dis à bientôt.

 Bien à vous,

 Paul-Loup Sulitzer




Paul-Loup Sulitzer répond à ses détracteurs !

8122012

« Je n’ai pas 1 nègre, j’en ai 100 !« 

PLS

(Cliquez sur l’image pour l’afficher en plein écran)

Paul-Loup Sulitzer répond à ses détracteurs ! dans Actualites / News pls-negrier-279x300




Citoyens entrepreneurs

9092012

 Article déjà publié en janvier 2007 dans Economie matin :

Paul Loup 2007

Face aux bouleversements de la société française, face à l’évolution rapide que connait la quasi totalité de nos secteurs d’activité dans le contexte de mondialisation actuel, nous devons apporter dès aujourd’hui un nouveau souffle à notre économie pour relancer l’emploi. Il faut redonner confiance aux entrepreneurs, investisseurs, et créateurs d’activité économique. Dans le contexte de campagne présidentielle actuelle, les candidats devront lancer une véritable sensibilisation pour l’esprit d’entreprendre. Les responsables politiques, maires, collectivités locales, associations, chefs d’entreprise, médias, ceux qui ont, et auront le destin de la France entre leurs mains, doivent dès maintenant penser à responsabiliser chaque citoyen, étudiant, cadre, ouvrier, chômeur : penser à créer et encourager des vocations, mais également révéler des talents en accélérant et en soutenant les projets novateurs, mobilisateurs et utiles afin de stimuler la reprise de l’emploi. La force de cette mobilisation sera de proposer des expériences constructives sur l’ensemble du territoire et de créer un véritable espace de réflexion et d’échange, à moyen et long terme, pour tous les citoyens. Au-delà de cette campagne, au-delà de la révélation certaine de vocations personnelles, cette mobilisation apportera des éléments de réponse aux grands enjeux économiques auxquels notre pays est confronté.

Paul-Loup Sulitzer







Le Chant de l'Ange Noir |
Sang pour sang moi... |
Morganebib |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG DE BEST SELLER ...
| JETBOOKS Critiques de livre...
| Le Calice Noir