• Accueil
  • > Recherche : 100 sulitzer

Paul-Loup Sulitzer répond à ses détracteurs !

8122012

« Je n’ai pas 1 nègre, j’en ai 100 !« 

PLS

(Cliquez sur l’image pour l’afficher en plein écran)

Paul-Loup Sulitzer répond à ses détracteurs ! dans Actualites / News pls-negrier-279x300




Communiqué de presse de Paul-Loup Sulitzer sur son exclusion de l’Ordre National du Mérite

30112012

Paul-Loup Sulitzer vient d’apprendre avec une vive émotion son exclusion de l’Ordre National du Mérite

 

 

Fils de résistant, portant le prénom de son oncle mort à Auschwitz en tant que combattant, auteur français le plus traduit et le plus lu dans le monde, il n’a eu de cesse que d’exporter la culture française et de donner aux français le goût d’entreprendre et de réaliser leurs rêves. Sa carrière lui a d’ailleurs valu les honneurs de la République et les félicitations des Présidents successifs.

Paul-Loup Sulitzer est très peiné par cette décision.

Son exclusion se base sur sa condamnation a 15 mois de prison avec sursis et 100.000 euros d’amende pour recel d’abus de biens sociaux dans le cadre de l’Angolagate. La plupart des chefs d’inculpation de M. Sulitzer n’ont finalement pas été retenus et ce dernier n’a été condamné que pour « recel d’abus de biens sociaux ». Ce délit constitue une spécificité juridique française sous laquelle tombe chaque année des milliers de personnes. M. Sulitzer n’a pas fait appel de cette décision intervenue au terme d’une longue procédure intervenue au terme d’une longue procédure qui a eu pour lui de graves conséquences.

Surtout, cette décision de l’exclure de l’Ordre National du Mérite, va à l’encontre des propos de M. Hervé Morin, Ministre de la Défense, qui avait écrit dans une lettre datée du 11 juillet 2008 : « Il résulte de l’examen du dossier de mon ministère (…), qu’en l’absence de transit par le territoire français, la législation relative aux opérations de vente d’armes et de munitions (…) ne s’appliquait pas aux dates retenues par le dossier de l’instruction à l’activité exercée par M. Pierre Falcone ».

Paul-Loup Sulitzer déplore cette décision qui ne s’imposait pas et qui s’assimile à une double peine compte tenu de la condamnation qui a déjà été prononcée. Il regrette ce harcèlement à son encontre.

Il a une nouvelle fois l’impression d’être pris pour un symbole après sa mention par Alain Souchon dans « Foule Sentimentale ».

Il est triste de constater que « nul n’est prophète en son pays ».

La France devrait aimer davantage ses enfants.

Dans la crise actuelle qui frappe de plein fouet de nombreux français, Paul-Loup Sulitzer a même été obligé de trouver un emploi de 16 mois en Belgique afin de ne pas grossir les rangs des demandeurs d’emplois !

fichier pdf Communique de Presse – Ordre du Merite – Paul-Loup Sulitzer




Interview de Joseph Amiel

27082012

 

Interview de Joseph Amiel dans Actualites / News Amiel-Bandeau

 

 

 

 

100% Sulitzer : Bonjour Monsieur Amiel. Pouvez-vous nous rappeler quel est votre lien avec Monsieur Sulitzer ?

Joseph Amiel :    L’éditeur français d’un de mes livres qui se déroulait dans le monde financier avait demandé à Monsieur Sulitzer d’écrire une préface pour ce livre. Il l’a fait, et je lui en ai été très reconnaissant.

Joseph-Amiel-217x300 dans Interviews exclusives 100% Sulitzer100% Sulitzer : Pouvez-vous nous dire quelle a été votre formation avant d’écrire ?

Joseph Amiel :    Au Lycée, j’ai beaucoup étudié la littérature anglaise, l’écriture, et l’art. Je me suis ensuite inscrit à l’Université de Droit de Yale et j’ai étudié le Droit pendant un moment avant de devenir docteur. La majeure partie de mon travail de juriste s’est ensuite située dans l’industrie du cinéma.

100% Sulitzer :  Quels sont vos écrivains préférés ?

Joseph Amiel :   Beucoup de mes écrivains préférés datent du XIXème siècle, tels que Jane Austen, Charles Dickens, Fyodor Dostoevsky, et Mark Twain (tant pour sa fiction que pour ses autres écrits). Plus près de nous, je n’ai pas de préférence, mais je préfère lire du suspense.


100% Sulitzer :  Vous venez juste de publier une nouvelle version de « A question of proof ». Pouvez-vous nous dire ce qui vous a décidé à sortir cette nouvelle version et quelles sont les différences avec le livre originel de 1993 ?

Joseph Amiel :   J’ai décidé que tous mes livres devaient avoir l’opportunité de toucher la nouvelle audience créée par la révolution numérique et que le premier livre serait Aquestion of proof en raison de l’enthousiasme du public envers les thrillers juridiques et parce que c’était un livre que j’avais beaucoup aimé mais qui n’avait pas eu le soutien nécessaire de la part de son éditeur originel. Comme je l’ai écrit dans ma nouvelle introduction : Se replonger dans la lecture de ce livre a été une expérience enrichissante. J’y ai trouvé une histoire sombre qui m’a accroché. Au delà de quelques références temporelles, l’histoire du livre est intemporelle, comme si elle se déroulait aujourd’hui, en traitant de quelques grands problèmes qui prévalaient à l’époque et qui perdurent aujourd’hui. Suite à cette lecture, j’ai décidé de transposer ce roman dans notre époque et de rajouter quelques éléments qui ajouteront à l’expérience vécue par les lecteurs à l’époque ».

 

 

A-question-of-proof







Le Chant de l'Ange Noir |
Sang pour sang moi... |
Morganebib |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG DE BEST SELLER ...
| JETBOOKS Critiques de livre...
| Le Calice Noir